fairlight

qasar

»  article : Computer Music Journal - Automne 1978

Le Fairlight CMI a été créé sur la base du Qasar M8 (Multimode 8) créé par Tony Furse en 1975.

Au début des années 70, Tony Furse crée un premier prototype de synthétiseur hybride analogique/numérique, le Qasar I.

Qasar I
Qasar I - photo : Tony Furse


En 1972-1973, aidé financièrement par le gouvernement fédéral australien et Don Banks, compositeur et directeur de la Canberra School of Electronic Music, Furse développe un second prototype hybride, le Qasar II.
Qasar II
Tony Furse
avec le Qasar II
photo : Tony Furse
Qasar II
Qasar II
photo : Tony Furse
 
Qasar II
Qasar II
photo : Tony Furse
 

Qasar II
photo extraite du site Switched On
 

 

C'est 1975 que Tony Furse crée son premier synthétiseur entièrement numérique, le Qasar M8 (Multimode 8).

»  Document présentant les caractéristiques du prototype du Qasar M8 (merci à Tony Furse)


Qasar M8
photo extraite du site Switched On


Tony Furse avec le M8
photo extraite du site de Peter Vogel


Bruce Williams avec le M8
photo extraite du site de Peter Vogel
Caractéristiques du M8
  • 2 processeurs 8 bits Motorola 6800 à 1 Mhz fonctionnant en parallèle
  • 8 cartes voix carrées d'environ 20 cm de côté : 8 voix de polyphonie
  • composants cablés entre eux - pas de circuits imprimés
  • convertisseurs numérique/analogique (DAC) 1 bit
  • RAM de 4ko partagée par le système et les 8 cartes voix
  • 2 lecteurs de disquettes 8"
  • clavier de 4 octaves
  • moniteur monochrome permettant la visualisation des formes d'ondes et l'édition des paramètres
  • stylo optique (lightpen)
  • synthèse additive avec FFT (Fast Fourier Transform)
  • séquenceur
  • logiciel de partition
  • dimensions (cm) L x H x P : 100,5 x 44,5 x 46,5


Peter Vogel et Kim Ryrie travaillent eux aussi à la conception d'un synthétiseur entièrement numérique. Lorsqu'ils rencontrent Tony Furse, ils sont impressionnés par le M8. Ils décident alors d'acheter une licence à Furse afin d'utiliser la conception de sa machine.

Le M8, bien que dotée de fonctions et de caractéristiques impressionnantes pour l'époque, est une machine imposante, complexe à utiliser (design orienté vers la recherche plutôt que vers le musicien) et avec un son médiocre.

Le premier travail de Vogel et Ryrie est de réduire la taille de la machine et d'améliorer le concept général tout en conservant les fonctions du M8. Les composants ne sont plus cablés mais soudés sur des circuits imprimés. Le clavier passe de 4 à 6 octaves avec une attention particulière portée à la qualité du toucher. Le système d'exploitation, le QDOS (Qasar DOS) est une adaptation du MDOS (Motorola DOS) avec une totale intégration du stylo optique pour la majorité des fonctionnalités (navigation, édition, dessin de forme d'onde... ). Ce prototype, créé sous la marque Fairlight en 1976, sera nommé simplement Qasar et sera la base des futurs Fairlight serie I et II. En 1978 sera ajoutée la fonction d'échantillonnage (sampling).


Fairlight Qasar - photo extraite du site de Peter Vogel