mellotron > modèles > cousins

Initialement conçu par Opsonar, l'Orchestron fut une tentative de perfectionnement de l'Optigan et était destiné aux musiciens professionnels. C'est David VanKoevering, un ancien employé de Moog, qui produira finalement l'Orchestron par son entreprise, Vako.

Par rapport à l'Optigan, l'Orchestron est de conception plus robuste (utilisation de bois au lieu de plastique) et plus fiable, mais utilise le même principe de lecture optique de disque en celluloid. Le son est donc tout aussi médiocre et est loin de rivalisé avec son concurrent direct, le Mellotron. Le clavier d'accompagnement et d'accords, présent sur l'Optigan, a été supprimé.

8 disques spécifiques ont été produits :

- orgue d'église, flûte, violons, choeurs, orgue Hammond, violoncelle, saxophone et cor d'harmonie.

Plusieurs modèles d'Orchestron ont été fabriqués entre 1976 et 1978 :

modèles simple clavier : Model A, B, C et D

orchestronorchestronorchestronorchestronorchestronorchestron
. Model B - photos : ebay


orchestronorchestronorchestron
. Model C - photos : ebay

modèles double claviers : Model C et D

une version 3 claviers : Custom 3 manual (conçu pour Patrick Moraz)

 orchestron

une version 4 claviers : Xphase Four

orchestron

Ces deux derniers modèles sont dotés d'un synthétiseur.

A cause de la mauvaise qualité du son (mauvaise fidélité des disques optiques, bande passante limitée... ), l'Orchestron n'eut aucun succès. Seuls, une cinquantaine auraient été produits.

Kraftwerk

kraftwerkRadio-Activity (1975)

 Radio-activity (choeurs)       Radioland (violons)       Uranium (choeurs)
 Ohm Sweet Ohm - extrait 1 (violoncelle)       Ohm Sweet Ohm - extrait 2 (flûte)


kraftwerkTrans-Europe-Express (1977)

 Showroom Dummies (choeurs)       Trans Europe Express (violons)       Franz Schubert (violons)